OVH propose de très nombreuses distributions Linux « de base » ou « prête-à-l’emploi », incluant la distribution Proxmox VE 2.1 qui permet de faire de la virtualisation sur son serveur dédié. Étant donné que le plus petit serveur dédié proposé par OVH vient avec 16 Go de Ram … j’ai décidé récemment de m’y essayer.

Installer Proxmox VE 2.1 sur son serveur OVH

Il suffit de se connecter sur l’interface client d’OVH (qu’OVH nomme « Manager »), de choisir le serveur à réinstaller, puis de choisir de le réinstaller sur une distribution Linux « prête-à-l’emploi ». Le nom donné par OVH à cette distribution est « VPS Proxmox 2.1 ».

Contrairement à ce qu’annonce OVH sur la page de présentation de sa distribution, il est possible de choisir parmi plusieurs langues (dont le Français). Même si vous choisissez l’Anglais comme langue par défaut, vous serez en mesure de choisir la langue de votre choix lorsque vous vous connecterez à l’interface graphique de Proxmox. Ce choix de langue concerne donc surtout la langue par défaut du système d’exploitation Debian 6.0 Squeeze qui est « en-dessous » de Proxmox.

La réinstallation de son serveur dédié sous Proxmox requiert une quinzaine de minutes environ. Une fois l’installation complétée, vous recevrez par courriel le nouveau mot de passe du compte root de votre serveur fraîchement réinstallé.

Comments

  1. vnag

    Bonne introduction, par contre le billet pour ‘securiser’ le serveur proxmox n’est plus disponible? C’est bien dommage il était trés interessant, et pas eu le temp de le lire en profondeur. :(
    va-t-il faire son retour?
    merci

    1. Letitux Article Author

      Effectivement, je l’ai temporairement retiré afin de prendre le temps de le réviser : il est incomplet (manque un firewall ipv6), requiert d’être amélioré (le firewall doit-il filtrer eth0 ou vmbr0 ?) et le firewall indiqué dans mon article bloque l’accès « console » depuis l’interface Web. Je vais vous envoyer le lien de l’article « non-révisé » en privé si vous voulez vous en servir comme point de départ … Merci pour votre bon commentaire.